L Ombre Du Mal Critique Essay

Publiée le 23/05/2013

Sortie très confidentiellement au début de l’été, "L’Ombre du mal" était, sur le papier, un thriller particulièrement alléchant. Il faut dire que les derniers jours de l’écrivain Edgar Allan Poe (considéré comme l’un des pères du roman policier et du fantastique), mort dans des conditions assez mystérieuses, représentent une mine d’or propice à tous les fantasmes pour un scénariste un peu imaginatif…. Il est d’ailleurs incompréhensible qu’aucun film n’ait jamais traité du sujet. Le réalisateur James McTeigue (à qui on doit l’excellent "V pour Vendetta") a fait un choix audacieux : celui d’imaginer que l’écrivain menait une enquête sur un mystérieux tueur s’inspirant de ses propres romans… soit une idée potentiellement énorme puisqu’elle permet de mieux connaître l’univers de Poe (on retrouve les crimes de ses plus grands écrits tels que "Le Corbeau", "Double assassinat dans la rue Morgue" ou encore "Le Scarabée d’Or") sans pour autant faire dans le biopic poussiéreux. Malheureusement, cette trop belle occasion de rendre accessible un monde qui reste peu connu du grand public actuel n’a pas su trouver sa place. La faute à un manque d’ambition flagrant des producteurs qui ont préféré se contenter du minimum syndical. Certes, "L’ombre du mal" (titre français ridicule et inutilement racoleur, auquel il aurait peut-être dû être préféré le titre original "The Raven", malgré les nombreuses productions horrifiques portant déjà ce nom et s'inspirant déjà de l'univers de Poe) est un honnête thriller en costume d’époque avec un tueur au mode opératoire inspiré (à défaut d’être crédible) malgré ses motivations très classiques. Mais le film manque cruellement de souffle et d’originalité, ce qui parait invraisemblable au vu de son pitch ! On suit donc, sans grand panache, l'improbable duo formé par l'écrivain et le policier dans cette succession de crimes (qui font immanquablement penser à "Saw") qui se voit, de temps en temps, émaillée par des séquences plus intimes terriblement plan-plan et attendus (la relation entre Poe et sa belle, ses discussions avec le flic suspicieux...). L'intrigue aurait aussi dû être bien plus travaillée puisqu’on a droit, en tout et pour tout, à une enquête peu intéressante, gonflée à coups d'énormes ficelles scénaristiques, et à un tueur à l’identité beaucoup trop évidente. A ce titre, le final est franchement décevant, tout comme l’opportune (et poussive) dernière scène parisienne. Spoiler: J’aurais préféré que le réalisateur soit bien plus audacieux et ose faire de Poe un véritable sociopathe (les différentes addictions de l’auteur et ses écrits se seraient parfaitement prêtés à un durcissement de son personnage), voire même le grand méchant de l’histoire, ce qui aurait eu le mérite de surprendre un peu le spectateur. L’interprétation, enfin, aurait mérité d’être un peu plus soignée puisque, sans être déshonorant, le casting ne fait pas vraiment rêver. Le fadasse John Cusack fait ce qu’il peut dans le rôle de Poe, Luke Evans campe un policier sans grande envergure en fronçant les sourcils, la belle Alice Eve est potiche au possible et Brendan Gleeson fait le ronchon de service comme d’habitude. Dommage, vraiment dommage… mais il reste un grand film à faire sur Edgar Allan Poe et son sombre univers.

Partagez :FBfacebookTWTweetG+Google

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

Malgré une magnifique esthétique (...), "L'ombre du Mal" est un petit film, dont les ambitions dépassent largement le récit linéaire voire monotone.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Ecran Large

L'univers d'Edgar Allan Poe à la sauce "Seven". Un ride d'autant plus distrayant que McTeigue fait preuve d'une sobriété exemplaire laissant John Cusack faire le show.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Studio Ciné Live

Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

TéléCinéObs

Un whodunit plutôt haletant (hormis une résolution décevante et bâclée) et un hommage plaisant aux séries B morbides de Roger Corman.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

Points forts du nouveau thriller de James McTeigue ("V pour Vendetta") : une ambiance gothique et des dialogues superbes.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

Lorsqu'on se pique de s'aventurer dans le tourbillon de l'horreur littéraire, il faut céder à la passion – une passion dont "L'Ombre du mal" est, du scénario à l'image, tristement dépourvu.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

L'Ecran Fantastique

Malheureusement, l'oeuvre dans son entier ressemble davantage à un téléfilm luxueux à gros budget dont l'intérêt s'amenuise au fur et à mesure que le récit se dévoile.

La critique complète est disponible sur le site L'Ecran Fantastique

Le Monde

Ce serait céder à la facilité que de constater que cette histoire n'a rien d'extraordinaire, même si elle a pour héros Edgar Allan Poe. Mais après tout, "L'Ombre du mal" ne fait que ça, pendant presque deux heures, céder à la facilité.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Point

Voir le site du Point.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

Si James McTeigue ("V pour Vendetta") trousse un thriller en costumes qui se regarde sans déplaisir, il passe à côté de la magie morbide du plus gothique des poètes.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Mad Movies

Si le script référentiel s'avère amusant, le problème réside dans la réalisation de McTeigue, (...) qui livre un style académique et des scènes d'action superflues qui font ressembler l'ensemble à une version un peu pauvre des "Sherlock Holmes" de Guy Ritchie.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

Première

Le thème de l'artiste confronté à ses responsabilités n'est pas nouveau et James McTeigue ("V pour Vendetta") n'en fait rien de plus qu'un téléfilm cossu agrémenté de saillies gore.

La critique complète est disponible sur le site Première

Libération

Biographie fantaisiste qui tente de jongler avec le thriller et le fantastique, et se plante magistralement sur les deux tableaux.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

(...) la mise en scène est peu aidée par un montage agressif, un dialogue prétentieux, les grondements d'une partition lassante et une pléthore de personnages indifférents.

La critique complète est disponible sur le site Positif
Categories: 1

0 Replies to “L Ombre Du Mal Critique Essay”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *